Le prédateur d'internet

Publié le par mam.irene

J'ai déja publié cet article dans la gazette des blogs, pour mettre en garde les parents d'utilisateurs des chats.

Ce texte est un peu dur mais il faut en parler pour que cela ne se reproduise plus.

Vendredi, j'ai dû assister à un procés qui aurait pu être passionnant dans ses débats, ses conclusions, sa plaidoirie et son verdict, s'il n'avait opposé un monstre à une dizaine de victimes qui avaient entre douze et seize ans au moment des faits.
J'étais donc ce vendredi que je n'oublierai jamais, à la veille de mon mariage, partie civile dans une autre affaire. j'ai donc assisté au précédent procés qui a duré six heures.
Dans le box de l'accusé, un jeune homme, propre bien habillé, mignon, en face pas moins de cinq avocats de partie civile, parmi les ténor du bareau de notre région. Pour représenter l'accusé, un ténor qu'en d'autre temps je respecte et apprécie...
Les faits : l'accusé surfait sur le net, repèrait ses victimes parmi des fillettes qui chataient sur le net avec leurs copines. Il se faisait passer pour un enfant de quatorze ans... là je cite l'article publié dans l'Est Républicain de samedi " il opérait selon la méthode de la pente douce qui consiste à entrer sur un chat général avant d'isoler la victime dans une discussion privée et d'utiliser le mensonge"
Il expliquat comment il est simple de se procurer les codes confidentiels des adresses mails des victimes.
Là venait l'intimidation " j'ai piraté ta messagerie, je vais effacer ton adresse, puis introduire un virus, tes parents t'en voudront, ils sauront que c'est ta faute" il savait également séduire des filles en rebellion, pas gâtée par la vie...(je passe volontairement sous silence le mode opératoire qu'il a bien détaillé, voir la fin de mon article...)
Il allait de plus en plus loin dans ses éxigences, demandant à ses victimes de se déshabiller devant la webcam, de visionner des vidéos pornos puis de les rencontrer, l'enquête a retrouvé les adresses de 32 jeunes filles, il a été en contact avec 21 d'entre elles,  9 sont victimes d'attouchements, 4 abusées sexuellement, 1 s'est retrouvée enceinte à la suite de ces faits.
J'ai assisté à plusieurs heures d'exposé d'horreur. l'homme qui avait 28 ans ne s'intéressait qu'à des fillettes, pourtant il avait une amie, une vie sexuelle normale en parallèle, il avait fait de solides études, avait un bon métier.
Son manège aurait sans doute duré longtemps, s'il n'avait filmé ses actes sexuels avec une mineure et mis la vidéo sur le net. Malheureusement pour lui, l'ami du frère de la fillette est tombé sur ce film, a prévenu ses parents et la machine judiciaire s'est mise en route, réélant l'impensable : film, photo érotique, attouchement, sodomie, viol même s'il est effacé un disque dûr parle heureusement...
Il expliquat calmement ses circonstances atténuantes : une enfance malheureuse dans une secte qui l'a privé de sa libido d'enfant de treize ans, ce qui selon lui expliquerait son attirance pour des fillettes de cet âge. Ceci énoncé le plus calmement possible.
Il écrasa bien quelques larmes à l'énoncé des détails sordides par les avocats des parties civiles.
Il a bien évidemment demandé pardon, promis qu'il ne le referait plus...
Son avocat a plaidé pendant prés d'une heure, minimisant chaque intervention des parties civiles, faisant le procés du net, de l'enfance qui n'est plus ce qu'elle était, de la précosité sexuelle des fillettes,  demandant aux juges de s'en tenir aux faits... Je passerai sous silence les détails qui m'ont écoeurée, encore un peu on reprochait à des fillettes d'avoir aguiché un pauvre homme de 28 ans sans défense...
Le terme de prédateur fut utilisé par le procureur et resume bien le tout, il partait en chasse sur le net, mettait ses victimes sous fiches avec l'âge, la taille... Il choisissait sa proie... tissait sa toile...

Vous pourez trouver l'article de journal auprés de l'Est Républicain, il a été écrit par le journaliste Frédéric Clausse. dont je cite un extrait pour le reste je fus temoin du procés, je le rappelle, qui était public.

J'ai voulu vous faire également mon reportage pour avertir les parents que les enfants peuvent tomber sur ce genre de taré. Soyons vigilant car même si ce genre d'individu est minoritaire par rapport aux utilisateur d'internet, des chat, des blogs, voyez quels dégats un seul individu peut créer.
J'ai volontairement choisi de ne pas donner de détails sur la façon à la portée de tous de pirater un code confidentiel, afin de ne pas créer de vocation au cas où un pervers tomberait sur cet article.

Ah oui, une dernière chose le verdict : six ans de prison ferme (il en a déja fait dix huit.) une obligation de soin, dix ans de suivi psychiatrique, des dommages et intérêt pour les victimes... Le tribunal correctionnel est limité, pourquoi ce type n'a pas été présenté aux assises... Seul un juriste pourait me l'expliquer.
Quand il sortira il aura 34 ans...
PROTEGEONS NOS ENFANTS, mais aussi toutes les personnes vulnérables.
Irène P

Publié dans atelier d'écriture

Commenter cet article

Dominique 27/03/2008 19:32

Un petit mot pour vous dire que je n'ai eu aucun résultat. le pervers était à quelques mêtres de la Gendarmerie du coin, ils ne l'ont pas arrêté ni entendu, ils l'ont laissé repartir sur Paris. Le jugement rendu par le JAF est une honte et ne protège en rien ma fille. J'aurais tout essayé. Les médias se demandent aujourd'hui pourquoi des pervers sont laissés en liberté, moi je le sais maintenant et je vais le dire haut et fort. Je suis écoeurée.

mamirene 27/03/2008 21:24


je comprends Dominique, moi aussi j'ai été révoltée, mais pourquoi est ce le JAF et pas la correctionnelle, vous avez portée plainte, au besoin voyez un avocat, il fera bouger les choses (je vous
envoie un mail si j'ai votre adresse)


hicham 24/01/2008 21:39

ok

mamirene 25/01/2008 09:11

je t'envoie un mail dans la journée, promis...

hicham 23/01/2008 15:51

Que dire?Là, à chaud, je ne trouve pas bien mes mots.Par contre, si tu es d'accord, envois-moi cette aticle dans ma boite mail et j'en ferai page de mon blog.Ma fiile va avoir six ans, ma petite nièce va sur ses 12 ans.Cela fait longtemps que je me pose des questions sur les manières les plus adéquates de protéger nos enfants lorsqu'ils sont seuls face à l'ordinateurs (et donc des tarés).Je n'ai toujours pas de réponse à ces questions sinon d'agir comme le suggère Dominique. Est-ce la seule solution?Même si nous le voulions, il n'est pas possible d'être constament derrière ces enfants.J'espère que tu m'enverras cet articleA bientôt

mamirene 23/01/2008 17:38

je vais voir..

irene pour DOMI 03/01/2008 16:10

4 années de prisons, obligation de soin et 7 ans de mise à l'épreuve et des dommages et intérêts mais ce n'était pas ça le principal c'était que la parole des enfants soit crue.

laura 23/12/2007 15:16

Qu'y a t-il de pire que de s'attaquer comme ça à des enfants?