intervew de Liza Lo Bartolo Bardin

Publié le par mam.irene

- Liza, cela fait longtemps que je te lis, tu es un auteur connu,
peux-tu pour mes lecteurs nous parler de tes livres ?

Tout d’abord, merci Irène pour cette interview que tu m’accordes avec tant de gentillesse.

Tout le plaisir est pour moi Liza

Je ne pense pas être un auteur connu. En tout cas pas dans le sens médiatique du terme. Non, disons que j’ai un petit cercle d’amis virtuels sur le net, qui ont pris connaissance de mes écrits grâce aux blogs, mais aussi grâce à un formidable bouche à oreille. De blogs en forums, de sites en séances de dédicaces, mes livres ont fait parlé d’eux, et heureusement pour moi, ont plu à ceux qui les ont lus.
Cela a commencé par la publication en décembre 2005 de mon premier roman « L’ange de Rio ». Celui-ci est re-édité par les Editions Pietra Liuzzo.
http://pietraliuzzo.fr

Et de ce fait sera en librairie dès sa nouvelle publication.

Tu nous tiendras bien évidement au courant...

« L’ange de Rio »fut suivi en janvier 2006 par le premier recueil de poèmes
« Flammes d’âme » aux Editions Mille-Poètes. J’ai créé un blog spécialement pour chacun de ces deux ouvrages. Pour ceux qui veulent en savoir plus, et découvrir au fil des pages quelques extraits ou critiques :
http://langederio.over-blog.com 
http://flammesdame.canalblog.com


Puis, j’avais dans mes tiroirs un conte pour enfants (de tous les âges) que j’avais écrit à l’origine pour mon neveu Julien et ses petites sœurs Mallory et Melinda.
J’avais le texte, ne me manquaient que les illustrations. Sur le site Aquarellissime j’avais fait la connaissance de Marlèn Guérin du Québec. Nous nous sommes vite entendues et c’est ainsi que nous avons publié :
« Les aventures de Krana, petite grenouille des Marais du Bois-ravin ».
On peut voir les aquarelles craquantes de Marlèn sur le site de l’éditeur :

http://www.mille-poetes.com/BIO_Krana.html

Il s’agit d’un conte initiatique dont la morale serait que l’on ne doit jamais se laisser détourner de sa propre personnalité. Et de toujours croire en soi comme en ses rêves.

Tu as raison c'est tellement important de croire en ses rêves.

« Ma poly-dermatomyosite, je préfère en rire » est l’ouvrage qui a eu le plus de succès à ce jour. C’est le livre témoignage que j’ai écrit pour à la fois informer et documenter mais aussi pour encourager et soutenir tous ceux qui comme moi ont reçu un jour une annonce du style : vous avez une maladie dégénérative rare et orpheline, sans traitement spécifique et sans espoir de guérison ! Alors, parce que je trouvais très peu d’information sur le sujet, presqu’aucune réponse de la part des soignants, j’ai décidé d’écrire, comme un journal de bord, mon vécu journalier face aux traitements, aux soins, aux bilans, aux examens de toutes sortes, et aux conditions dans lesquels ces examens se faisaient. Pour garder une trace. Grâce à mon blog http://theatremavie.canalblog.com
dans lequel je publiais journellement mes chapitres, j’ai récolté une dizaine de témoignages si intéressants par leur contenu que j’ai décidé de les publier à la fin de mon livre. Finalement cela donne un livre à la fois informatif et utile, je l’espère, pour une meilleure compréhension du ressenti des malades une fois pris dans la spirale de la maladie. Il y a ceux qui s’écroulent et ceux qui font face en restant le plus possible « actifs » dans la volonté de participer à la recherche.
Et c’est dans cette optique que j’offre tous les droits d’auteur sur la vente de ce livre à l’AFM (Association Française contre les myopathies) tout au long de l’année, et ceci de manière permanente.
Une chose à souligner qui est plutôt rare : mon éditeur Guy Boulianne (Mille-Poètes.com) offre également ses droits d’éditeur.

http://www.millepoetes.com/product_info.php?cPath=102&products_id=204

C'est très généreux de ta part d'offrir ainsi tes droits d'auteur, ainsi que de la part de ton éditeur, que je salue . C'est d'ailleurs ainsi que j'ai connu ton blog, je ne sais plus très bien qui (Claude je pense) en avait parlé sur son blog, je suis venu te lire, puis tu m'as répondu par mail, et on a continué à se lire ainsi...



« Les aventures de Pataud et Jolie en forêt de Boscodon » est un autre livre illustré d’aquarelles. Tout a commencé encore une fois par le Blog théâtre ma vie. J’ai créé une catégorie sur ce blog qui relatait en photos les péripéties de mon gros chien de 80 kgs Montagne des Pyrénées, Pataud et de Jolie, une minuscule petite chatte sauvage. Et je recevais souvent des commentaires du genre : « Marre d’imprimer vos photos pour nos enfants … cela nous ruine en cartouches d’encre ! Publiez-nous ces histoires en un livre ! Ce serait mieux ! »
Je les ai pris aux mots ! J’ai donc sollicité l’aide du forum Aquarellissime, et une dizaine de peintres m’ont accordé leurs œuvres d’après mes photos, et cela a donné un conte poétique qui s’adresse encore une fois aux petits comme aux plus grands.
Pour ceux qui veulent en savoir plus : http://theatremavie.canalblog.com  
Ou le site de l’éditeur
http://www.mille-poetes.com/BIO_Pataud-Jolie.html  

Je pense qu'il s'agit de très beaux ouvrages, pour un cadeau pour nos bouts de choux



Ma dernière publication est un recueil collectif de nouvelles publié chez les Editions du Reflet Noir. Il s’intitule « NOIRS VENINS » et s’adresse aux amateurs de nouvelles noires ou « fantastiques ». Trois autres auteurs partagent la couverture avec moi. Il s’agit de Véronique Aumaître, Jean-Pierre Petit et Sylvain Pettinotti.
http://www.reflets-noirs.com/



- Tu donnes beaucoup d'énergie à les promouvoir, à parler de tes
dédicaces, ton blog est un plaisir pour nous et un bon moyen de te connaître,
parle nous en un peu.


Je veux rester active le plus possible dans la réalisation de mes publications. Et en tant qu’auteur « non-médiatisé », je dois, si je veux vendre, faire ma propre promotion. Mon meilleur média étant mon blog, j’y publie régulièrement mes actualités littéraires, dont les dédicaces qui sont un véritable plaisir pour moi, puisque cela me sort de chez moi, et me permet de rencontrer mes lecteurs, souvent fidèles, très réconfortants dans leurs encouragements, leur soutien et leurs appréciations. J’ai la chance d’avoir un blog très visité. Pour un blog littéraire, ouvert depuis moins de deux ans, je trouve qu’une moyenne de 200 visiteurs par jour, c’est bien. J’en suis actuellement à plus de 880 articles parus, des centaines de photos publiées, plus de 68000 visiteurs certains fidèles depuis septembre 2005. Mon blog, c’est ma meilleure carte de visite, mon meilleur agent littéraire.
Et si mon blog est un plaisir pour vous, alors j’en suis encore plus heureuse !



- On te sent très concernée par l'état de la planète, le gaspillage
d'eau, d'énergie, penses-tu faire passer le message grâce à internet ?

Il est vrai qu’internet est un média formidable pour faire passer toutes sortes de messages. J’essaie dans la mesure du possible de relayer ce genre d’informations, chaque fois que c’est possible ! Les plus petits gestes, même les plus anodins peuvent participer à l’effort contre le gaspillage. Cela commence à la maison. Des millions de petits gestes qui s’additionnent. Pour l’eau, l’électricité, le chauffage… Nous sommes tous concernés. Et si nous ne faisons rien, nous sommes responsables de ce que nous laisserons aux générations futures.

Je partage bien sûr ton point de vue, à l'echelle de la planète chaque parcelle d'eau ou d'ernergie économisée représente beaucoup... 


- On sait que tu souffres d'une maladie génétique et tu as écris un
livre à ce sujet, dédramatisant la maladie, peux-tu nous parler de ce livre ?


Une maladie auto-immune, peut-être génétique, d’origine inconnue… dont je ne savais rien il y a un peu plus de deux ans ! Elle m’est tombée dessus sans prévenir alors que j’étais hyper active, dynamique, sportive… Difficile d’accepter et de tourner la page ! Alors ce livre a été libérateur. Il m’a permis de me délivrer de pas mal de questions et de doutes. J’en parle un peu plus haut sur l’interview.



Mon amie Nelly Zordan a écrit également un livre et a un blog où elle parle
de sa vie au quotidien avec la souffrance,(Ma bouche tordue édition le manuscrit)  il y a aussi de nombreux auteurs, dans tes liens qui traitent du même sujet, les blogs sont-ils un
soutien pour toi, pour vous, perçois-tu l'énergie positive que nous t'envoyons,
cela t'aide-t-il ?


Oui, cela me soutient d’une manière extraordinaire.
Le blog est un besoin quotidien maintenant. C’est ce qui me relie à vous tous, mes lecteurs. C’est un rendez-vous que je n’aime pas manquer, et lors de mes hospitalisations c’est le plus gros de mes chagrins, être séparée de vous tous. Il me permet de rester en contact avec tous ceux qui me connaissent, et le meilleur moyen de les informer presqu’au jour le jour de mon actualité … médicale et littéraire ! J’en reçois tant de bienfaits ! Je ne me sens jamais seule et dès qu’un signe de cafard s’annonce, hop, un message de soutien vient vite le chasser !
Mon blog, c’est le lien vital qui me relie encore à la société, puisque je suis en quelque sorte « reléguée » dans une inactivité professionnelle et physique que j’ai encore du mal à accepter.



- Quel message veux-tu faire passer à ceux qui souffrent ?
Je ne me sens pas la compétence de passer un message. La souffrance c’est si personnel, si différent d’une personne à l’autre. Tout ce que je peux dire c’est qu’il ne faut jamais baisser les bras. Que l’espoir reste le meilleur moyen de garder la tête hors de l’eau. Un bon moral, c’est primordial. L’entourage aussi est important. Il doit être à l’écoute et pratiquer l’empathie. Surtout, garder à l’esprit qu’après le creux de la vague il y a toujours la remontée.



- Ton blog est premier dans la section littérature du "meilleur du
web", penses-tu que c'est un bon moyen de faire connaître un blog ?


Oui, sans doute… Enfin, je l’espère…. En fait, je crois plutôt que c’est le bouche-à-oreille qui importe pour un blog.
Le meilleur du web, pour moi, c’est un peu un jeu. Je m’amuse tous les matins à voir sa progression. Je suis restée très enfant !

Pour moi aussi mais je me suis arrêtée à moins de 100 votes, dont une partie provient de toi, toi, tu en avais à l'époque plus de 800, il faudrait que je retourne voir comment tout ça a évolué.

- A nous qui rêvons de devenir écrivain, comme Cindy, Enriqueta, Nelly
quels conseils nous donnes-tu ?

Comme pour le message pour ceux qui souffrent, je ne sais que dire… Sinon, d’écrire, d’écrire, de toujours écrire, de recommencer cent fois s’il le faut mais de ne jamais abandonner. Et puis d’oser proposer aux éditeurs. De rester soi-même, de ne pas suivre les modes, d’écrire pour soi autant que pour plaire aux autres. Mais surtout se faire plaisir. Et être en osmose avec soi-même. Ne pas se couper de soi-même. Retrouver l’enfant qui est en soi et lui dire : je vais te raconter la plus belle histoire du monde, celle que tout le monde attend et que personne encore n’a jamais écrite : rien que pour toi !
Un dernier conseil tiré d’une citation d’Antoine de Saint Exupéry :
« Il vaut mieux que le rêve dévore ta vie, plutôt que de laisser la vie dévorer ton rêve ».

C'est tellement juste.


- Tu viens de rajouter un forum à ton blog qui est bien fait, et qui
démarre très bien, quand as tu eu cette idée ?


Cela me trottait dans la tête depuis longtemps. Mais je me disais que cela allait me prendre encore trop de mon temps ! Parfois je me dis qu’il me faudrait des journées de 72 heures pour faire tout ce que j’ai envie de faire ! Et encore ! J’ai tellement de projets, je me donne tellement d’objectifs, que j’en ai parfois le vertige. Et si peur de ne pas y arriver !
Et puis, il a fallu que je communique avec un poète qui avait tant à dire et qui cherchait le moyen de publier ses écrits en dehors des circuits habituels. Je me suis dit que pour lui, un forum était le meilleur moyen de s’exprimer. Et comme c’est un personnage étonnamment riche d’expériences et d’anecdotes littéraires et culturelles, j’en suis très heureuse pour lui mais aussi pour les lecteurs du forum. Et la même chose est possible pour tous ceux qui veulent s’y exprimer : le forum est ouvert à tous ceux qui écrivent mais aussi à tous ceux qui aiment lire !


- Nous reserves-tu d'autres bonnes surprises, Liza ?

Si j’en parle maintenant, il n’y a plus de surprises (clin d’oeil) …

Bonne réponse...



- Nous allons vivre dans des régions proches, seras-tu d'accord pour
une rencontre entre nous, après une dédicace de tes livres, crois-tu qu'une
amitié virtuelle peut se transformer en amitié tout court ?

J’ai toujours plaisir à rencontrer les gens. J’en ai envie, mais en même temps cela me fait peur. J’ai peur de décevoir. Je me sens tellement plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral … On ne sait jamais comment une amitié se crée. C’est un peu un mystère. Mais je ne suis jamais fermée à l’amitié, au contraire ! Je m’en nourris même ! L’amitié est la petite sœur de l’amour. Donc c’est vital ! Qui peut se passer d’amour ou d’amitié ?

Ca te fait peur également, je croyais que j'étais la seule... (clin d'oeil), si on n'arrive pas à se rencontrer, on continuera le contact via nos blogs et les mails 

Allez vite visiter le forum de Liza, discuter avec des auteurs, des éditeurs de votre passion, l'écriture, la lecture, partager également avec ceux qui souffrent, une rubrique étant ouverte aux malades :

 http://liza.aceboard.fr/ 

Merci à toi pour cette passionnante interview qui va nous permettre de mieux te connaitre, pour certains de te découvrir.

Je suis toujours heureuse de réaliser mes interviews, si quelqu'un est intéressé ça sera avec le plus grand plaisir. Vous pouvez lire ou relire les interviews déja publiés dans la catégorie du même nom...








 

Publié dans interview

Commenter cet article

Laure Mariolles (petite fleur) 14/04/2008 14:47

salut, Irène, superbe l'interview. Moi aussi j'aimerai bien prétendre à une interview! Comment puis je faire?

Liza 17/08/2007 10:43

Merci pour tous ces commentaires encourageants !
L'interview, en effet, a été menée de main de maître ! Encore merci !
Toutes mes amitiés
Liza

Bezot Rémi 28/07/2007 12:34

Je trouve ce blog super interessant.Je voudrais bien pouvoir faire connaitre cet auteur si c'est possible de me donner un coup de pousse.Bonne continuation.

jupiter 28/07/2007 11:12

Dieu que c'est merveilleux d'avoir la plume facile, la tienne court toute seule au fil des lignes.je vais faire la tournée des commentaires et reviendrai visiter le forum de Lizaà bientôt "soeur" hihibisousjupi

orchis-mauve 28/07/2007 09:13

je n'ai jamais rien lu d'elle, mais j'irais voir son blog, elle est si sympathique