La malédiction des Constant (3)

Publié le par mam.irene

Agathe résuma ce qu’elle avait trouvé sur l’arbre généalogique commun des Léonard et des Constant :
· les décès prématurés des filles de la famille Constant avait le chiffre neuf en commun alors que celui des Léonard était le trois.
· Le chiffre neuf revenait également souvent.
· Chez les Constants les femmes disparaissaient à quarante cinq ans tandis que chez les Léonard, une fillette décédait à trois jours laissant un frère jumeau parfaitement viable.
· Un étrange suicide terrassa un couple Constant et Léonard dont la jeune femme était enceinte de six mois.

Il semblerait que la malédiction soit survenue à partir de ce décès. Ce bébé devait unir les deux familles, il en a été autrement. Qui a pu contrarier à ce point l’amour de ces jeunes gens qui ont détruit leur vie mais également leur descendance… Agathe en avait une petite idée, les familles ont dû se brouiller, Les jeunes gens ont vécu un amour impossible, comme Roméo et Juliette, l’enfant qui aurait dû être le trait d’union entre ces deux familles et l’instrument de leur réconciliation a été emporté avec eux. La descendance des deux familles seraient marquée dans sa chair par cette horrible malédiction.
Agathe constata que le jeune homme était mort à trente ans, le chiffre trois réapparaissait, la jeune femme à vingt-sept ans, deux plus sept étant égal à neuf, le chiffre neuf ressortait.. Le bébé serait né dans trois mois soit quatre vingt dix jours (encore le neuf…).
Cette coïncidence était troublante.
Le trois est le chiffre de la femme, c’est le chemin de la créativité, le chiffre de la perfection, de la sainte trinité, du couple plus un enfant donc de la famille. On sort de la dualité en entrant dans le trois, du couple, du un plus un…
Le neuf est le chiffre de l’homme, d’une vie accomplie, de la fin d’un cycle, des neufs mois de grossesse permettant de donner la vie, des neuf chiffres permettant d’atteindre le nombre.
Il ne faisait aucun doute que le destin de ces deux familles avaient été perturbé, anéanti.
Comment maintenant mettre fin à cette malédiction, peut-être en faisant cesser ce secret de famille, en l’exposant au grand jour. Une repentance pouvait mettre un terme à la fin sordide des femmes d’une familles et des fillettes à trois jours dans l’autre.
Agathe décida de réunir les deux sœurs et de leur faire part de sa découverte. Céline se mit dans une grande colère, ainsi la malédiction venait des Léonard, elles allaient mourir toutes les deux à cause de cette engeance !
La violence de cette réaction agaça Agathe qui avait passé tellement de temps en investigation dans l’arbre généalogique des deux familles pour comprendre que la haine ancestrale y était encore bien présente.
Calmez vous Céline, ordonna-t-elle, qui a dit que la famille Léonard est seule responsable ? je pense que les Constants sont coupables également de la mort de ce couple ainsi que de leur bébé. Tous ces siècles de souffrances dans les deux camps n’auront donc servit à rien ?…

Note de l'auteur

Cette nouvelle est interactive et je vous remercie pour vos recherche sur la numérologie ainsi que de vos pistes. Pouvez-vous aider Agathe à faire cesser cette malédiction ?

Céline connait-elle le point de départ de cette brouille entre les deux familles qui semblait être déja virulente avant le suicide du jeune couple ?

Comment se servir de ces informations pour faire cesser la malediction ?

Comment se débarasser des conséquences des non-dits et des secrets de famille?

Toutes vos suggestions seront utiles pour la suite.

Commenter cet article

Frédérique 18/06/2007 14:29

Merci pour la suite de cette histoire mais j'ai pas d'idées à te donner.

Baby la malice 17/06/2007 07:39

Bien difficile les idées ne me viennent pas, et si l'explication était tout autre ?

Andre Bouchaud 15/06/2007 16:25

Merci Irène oui il m’arrive souvent de pensée que nous sommes pas les seuls dans cet univers qui s’étend de l’infiniment grand, à l’infiniment petit, je crois que une solution de relativité existe ce qui pourrai peut être donner une explication a pas mal de phénomènes. Je t’embrasse bien fort André

cassandrali 15/06/2007 13:40

J'ai tout relu afin de bien me plonger dans l'histoire. Celle-ci est complexe mais passionnante, tu dois certainement faire un gros travail de recherche pour écrire tout celà.
Moi aussi la numérologie n'est pas mon fort mais bon, on peut imaginer que la coîncidence des chiffres est lié à la mise en oeuvre de la malédiction et que les chiffres trois et neuf on été "chosi" par rapport à ce qui représentent...
L'origine de la malédiction est lié au jeune couple qui attendait un bébé ; plutôt que de fuir leur famille pour vivre leur amour ils ont préféré se donner la mort... D'ailleurs, se sont-ils réellement donné la mort ? N'ont-ils pas été assassinés et leur suicide maquillé ?
Deux questions :
1 - qu'est-ce qui a bien pû opposer les deux familles et générer autant de haine ? Un conflit de terres, de pouvoir, d'argent, un héritier déshérité, un "batard"  ?
2 - si assassinat il y a du couple, par qui et pourquoi ? quelle famille hairait au point de tuer l'un de ses membres ?
Des pistes sous forme de questions en espérant qu'elle te donnent des axes pour l'écriture de la suite.
@BientÔt

Christine 15/06/2007 10:56

Salut Irène c'est gentil de penser à moi çà sera plus facile pour moi de te mettre un commentaire sur la terre que de trouver une suite àl'histoire d'Agathe parce que je pense du bien du chiffre 9 qui me fait penser à l'arbre debout ,l'arbre de vie .Alors çà voudrait dire revoir tout le début de l'histoire çà ne t'arrangera pas .Mes idées reflétent peut- etre du déjà vu n'en tiens pas compte de plus je sais que je vis mal cette période douloureuse.Je voudrais déjà etre 2 mois plus vieille ne m' en veut pas .BIZ00 à mes douces chéries .Christine.Le nouveau blog ,sa couleur, sa variété tout m'a plus ,bravo !