les enquêtes d' agathe affaire Rémi D (fin)

Publié le par mam.irene

Il s’agissait de Rémi qui me donna un rendez-vous devant une gare. Mon enquête avait fini par être payante… Je m’y rendis sur le champs et rencontrai un homme à la barbe fournie et sale. Néanmoins je l’invitai à prendre un café dans un bar : il déclina l’invitation, me demandant sur le champ pourquoi je le recherchais.
Je lui annonçai la mort de son père, cette nouvelle ne l’émut pas outre mesure. Il attendait la suite souriant. J’étais mal à l’aise devant cet être étrangement calme. Lorsque je lui expliquai qu’il était l’unique héritier d’une fortune colossale, il éclata d’un rire puissant.
- Que voulez-vous que je fasse de tout ça ?
- N’êtes vous pas heureux, après votre… Je cherchais des mots qui ne venaient pas, votre situation précaire…
Rémi riait de plus en plus belle, à se tenir les côtes :
- Croyez-vous que cette vie me manque ? Qu’il s’agit d’un revers de fortune ?
Mon père me fait virer un pécule chaque mois, jamais je n’ai touché à un seul centime…Il m’envoyait des personnes à sa solde pour me faire des offres d’emplois fabuleuses… Imaginez-vous le fils indigne d’un magma d’une chaîne hôtelière, qui avait choisi de vivre dans la rue, sans toit… La presse à scandale s’emparait régulièrement du sujet, mon père a dépenser des fortunes pour faire cesser le scandale.
Rémi m’expliqua qu’il aurait pu vivre sans travailler jusqu’à la fin de son existence, que dans la rue, il avait appris la solidarité que son père ne lui avait pas enseignée, il soulageait comme il le pouvait les malheurs de ses compagnons d’infortune. Mais l’argent n’est pas tout, à la mort de son ami, Pollux, il le comprit et l’accepta. Il aurait pu le sortir de la rue, lui offrir un toit bien à lui, mais celui-ci n’en voulait pas. Son plongeon dans l’enfer avait été progressif, malin, sournois…
Lui Rémi avait un but, faire mal à son père, par amour, pour qu’il apprenne la compassion, le respect et toutes les valeurs qu’il ne connaît pas.
Son père a passé des heures à côté de lui, assis sur le bord d’un trottoir, à le supplier de rentrer, de cesser de lui faire honte… De reprendre les rennes de son empire…
Jamais il n’a accepté d’écouter ce qui avait conduit son fils dans le ruisseau… Qu’il avait besoin de côtoyer la misère, de vivre à ses côtés pour apprendre à aider autrement… Pour compenser l’amour qui lui avait été refusé.
- Maintenant, Rémi, vous n’avez plus rien à enseigner à votre père…Venez avec moi, revendiquer votre héritage, bien géré avec humanité, il fera des heureux.
- Sans doute, j’y fait souvent réfléchi. Ma vie dans la rue a fait mon éducation, maintenant je suis prêt…
Dites à vos clients que vous avez rempli votre mission, je me présenterai demain au siège de la société…
Rémi resta longtemps dans mon cœur, même si d’autres investigations m’attendaient je ne l’oublierai pas facilement et je suis certaine qu’il fera un bon PDG…

Une nouvelle affaire s'ouvrait à moi...

Publié dans atelier d'écriture

Commenter cet article

Frédérique 14/05/2007 15:09

Belle affaire, histoire et avec une morale en plus.. biz

christel 10/05/2007 09:13

non non je lis pas ! j'ai loupé des épisodes j'ai du retard!!! d'abords retour en arrière ! bisous et bonne journée , christel

Baby la malice 10/05/2007 07:00

Jolie fin, comme quoi l'argent ne fait pas tout...

Enriqueta 09/05/2007 20:47

C'est un joli rêve.

cassandrali 09/05/2007 14:06

Espérons qu'il sera gérer "humainement" cette fortune... Même s'il est le PDG, les membres du conseil souhaitent diriger différemment l'entreprise !!! Mais bon, c'est une autre histoire.
Belle fin & pour Agathe, une fin rime toujours avec un autre commencement.