les enquêtes d' agathe (4)

Publié le par mam.irene

Claudine était une femme absolument coincée, pourtant il ne lui aurait pas fallu beaucoup pour être une très jolie femme. Elle n’avait aucune confiance en elle, s’excusait sans cesse, parlait peu, rougissait beaucoup. Elle ne cessait de relever une mèche rebelle, un véritable tic.
Cette femme avait vieilli simplement seule, sans amie, sans amour, avec ses rêves inavouables, irréalisables. Elle se souvenait très bien de Joelle, sans cette peste d’Yvette, elle aurait pu être son amie, sa seule amie. Elle aimait lui écrire, la jeune fille lui répondait gentiment, la conseillait, la rassurait… Par contre elle ne recherchait pas sa compagnie, comme si la présence de Claudine l’indisposait. Pourtant celle-ci l’avait conviée à des vernissages, des visites de musées, à chaque fois, Joelle trouvait une excuse, mais elles ont longuement échangé une correspondance régulière. 
Claudine me montra une boite en bois d’olivier, où de précieuses enveloppes étaient soigneusement archivées et conservées.
Je pus sans problème consulter les mois qui ont précédé la conception de Sophie.
Je faillis embrasser Claudine en lisant ces mots
« je suis heureuse ,ma chère Claudine,  l’homme qui m’a quittée pour une autre vie a laissé une vie en moi, je suis enceinte : il est parti pour toujours mais il vit en moi… »
Une autre lettre m’indiqua que Joelle s’était mariée avec l’homme qui allait devenir le père de sa fille.
J’eus beaucoup de mal à convaincre Claudine de me laisser copier ses précieuses lettres, les seules preuves qu’elle avait eu une véritable amie.
Je retournai très vite dans mon bureau où je pouvais en toute tranquillité étudier la personnalité de Joelle.
Celle-ci avait beaucoup de pitié pour son amie, elle tentait de la rassurer, de lui donner envie d’aller de l’avant : tant pour sa carrière que pour ses amours.
Il ne faisait aucun doute que la maman de Sophie était une très gentille femme dont la psychologie l’amenait à prêter de l’affection et de l’intérêt aux autres. Pendant des années, semaines après semaines, avec une infinie patience, elle écrivait toujours les mêmes mots : tu es intelligente, tu mérites d’être aimée, appréciée.
Joelle parlait peu de sa grande complice des années collèges Yvette. A peine quelques lignes en plusieurs années. Elle était également peu prolixe quant au papa biologique de Sophie.
Je ne savais comment interpréter le mot « départ » : est-ce un abandon, un éloignement géographique, un décès.
Je remontai dans la période précédant la conception de ma jeune cliente, Joelle parlait beaucoup d’un homme sans identité, elle notait tout simplement Il ou Lui, toujours avec une majuscule. Comme si elle l’idolâtrait. Après la naissance de sa fille, elle en faisait allusion avec beaucoup de respect, d’affection, jamais de haine, ni d’affliction.
Elle n’en parlait pas non plus au passé, comme s’il était mort, je soulignai les termes : j’espère qu’où Il est Il est heureux, qu’Il apporte amour et paix autour de Lui…
Ce qui m’envoya sur une nouvelle piste était les mots : amour interdit, Il a rompu son Engagement, ses Vœux… Les lettres de Joelle m’apprenait également un grand respect pour Dieu, pour la religion. Ses regrets de ne pas s’être également donnée à Dieu.
Je commençais à penser que le mystérieux géniteur était un ecclésiastique…
Qu’il a succombé une fois à l’appel de la chair et était parti aussitôt...

 

Publié dans Agathe's Investigation

Commenter cet article

claude 19/04/2007 18:38

J'arrive, je trouve que c'est excellent Irène. J'aime beaucoup tu sais. J'attends la suite demain. Nous sommes encore en vacances ici et toi?

mam.irene 19/04/2007 20:01

L'école a repris lundi dernier...

Cassandrali 19/04/2007 12:53

Passionnant, chère Irène, ton enquête.  Vite, la suite, la suite !!!
@BientÔt

mam.irene 19/04/2007 13:11

Prochain épisode vendredi...

~~ Kri ~~ 18/04/2007 20:28

Oh je m'aperçois que j'avais un épisode de retard...je répare!
Bisous

Frédérique 18/04/2007 16:43

Et oui, me revoilà, j'ai un peud e temps et n'ai pas pu m'empècher de venir lire la suite des épisodes " des enquètes d'agathe". J'attend le suite avce impatience, continue comme celà, c'ets super.
biz