Nanie la bonne Lorraine

Publié le par mam.irene

                                         Nanie est née le 17 mars 1913, dans un petit village lorrain d'une centaine d'âmes. Elle a dignement fêté ses 93 printemps célébrés en grande pompe par son abondante descendance : elle avait eu sept frères et deux soeurs, Nanie, qui lui ont donné vingt quatre neveux, quatre vingt huit petits neveux ainsi que trois arrières petits neveux.

Elle ne regrettait pas trop de ne pas avoir eu d'enfants ; il faut dire que son Maurice, le seul amour de sa vie l'avait laissée quelques mois après leur mariage, mobilisé pour la grande guerre et il était mort en déportation...

La photo de leur mariage, en noir et blanc, un peu jaunie, trônait fièrement sur le buffet de la cuisine. Ces quelques mois de cette vie commune furent si heureux, qu' elle avait toujours éconduit ses courtisans et jamais ne se remaria.

Elle avait vécu seule, vieilli seule entourée par une merveilleuse marmaille qui se bousculait chez tatie Nanie, qui avait toujours en réserve sa meilleure tarte aux mirabelles.

Pourquoi, la fête fut si sompteuse pour ses 93 ans ? (on avait dû dressé le chapiteau sur la place du village, la salle des fêtes étant trop petite...)

Car c'était la seule fois où elle était disponible depuis trois ans, bien sûr!

Pour ses 90 ans, impossible, elle venait de se casser le col du fémur... On ne pouvait pas débarquer à 200 personnes dans sa minuscule chambre à l'hôpital!

On reporta donc la fête d'un an...

Mais là, Nanie avait décidé de passer le mois de mars, chez le beau frère de la cousine de son petit neveu Fabien, qui habitait à l'île de la Réunion. "On ne part pas là bas pour  une semaine, quand même, a décrété Nanie, revenez dans un an, je serai encore là"

On décommanda donc les pâtés lorrains et la quiche géante et on remit à la cave l'eau de vie de mirabelles distillée pour l'occasion, avec de belles étiquettes créées sur son ordinateur, pour l'occasion par le petit neveu François.

L'an dernier, c'était le vieil ami Victor, voisin de pallier de Noèmie qui était la grande tante par alliance de la petite nièce Sylvie qui venait de trépasser... D'accord, on l'a enterré le 5 mars, mais Nanie devait s'occuper de tout : trouver un nouveau maitre au vieux matou qui restait tout seul, trier toutes les photos de famille et les remettre à la dite-famille, elle ne rentra que le 19...

Le 17 on fit la fête sans elle, le maire lut quand même un beau discours, les arrières petits neveux recitèrent leur beau poème, dans leurs mignons costumes champêtres et on goûta la très bonne mirabelle de l'année sans elle.

Les 92 ans de Nanie restèrent longtemps dans les mémoires, même si elle brillait par son absence sur la photo de famille...

On trembla quand même un peu juste avant les 93 ans car la petit cousine du voisin de la copine du neveu Paul attendait des jumeaux et Nanie ne voulait pas rater cet événement... Elle eut la courtoisie d'accoucher le 14, ouf, sauvés...

Sous le grand chapiteau, la soirée fut inoubliable, le maire avait réécrit son discours, les arrières petits neveux appris la comptine "en passant par la Lorraine" et on déboucha une bonne bouteille d'eau de vie de ...quetche (les mirabelles avaient gelé cette année là). Nanie fût sur la photo, un peu pompette mais guillerette. Elle leva son verre en disant "vivement mes 100 ans qu'on remette ça..., si j'ai le temps..."

Publié dans Nanie

Commenter cet article

béatrice 13/10/2007 14:50

nanie est du 17 mars 1913,ma gd-mère était du 13 juillet 1913 (j'étais très proche d'elle) alors c'est avec émotion que j'ai lue l'histoire de nanie. et puis il y a le chat totor...bizbéa

claude 05/04/2007 07:49

Belle tranche de vie Irène.
Belle journée.
Bisous
Je viendrais avec Seb manger la tarte

seb 04/04/2007 21:59

Fiction ou pas, j'ai lu un mot magique: tarte aux mirabelles!! En bon Lorrain (Mosellan, même), la tarte aux mirabelles est, avec les patates sautées, la base de mon alimentation.Bises, Irène.Bientôt, j'accourerai en Moselle presque deux fois plus vite!

enriqueta 03/04/2007 16:29

ça fait plaisir de relire cette histoire...

Frédérique 03/04/2007 15:46

Belle fiction !
biz