interview de Claude Chatron-Colliet

Publié le par mam.irene

Je suis très honorée de faire aujourd'hui l'interview d'une grande dame, madame Claude Chatron-Colliet, auteur du livre LA GARON.

Claude est une femme d'une grande simplicité et c'est pour cela que nous l'aimons.

Agathe : Tu es la bloggeuse la plus aimée de la blogosphère, la gentillesse est-elle un don chez toi ?

Bonjour Agathe, tu sais que je suis une de tes Fans les plus assidues, j'aime particulièrement lorsque tu m'envoies un petit mail me signalant un nouvel épisode que je viens délecter dans un moment de détente, une petite tasse de thé et un biscuit.

Je te remercie du compliment Agathe, je ne sais pas si je suis « gentille », en fait j'essaye d'être au plus prés des autres de les écouter et de leur montrer mon estime. Je pense être une amie fiable dans le sens où je ne vais pas faire un compliment si je ne le pense pas sincèrement. J'aime la vie et je suis d'une nature très gaie. Un paradoxe car je suis très sévère avec moi même.

Je suis étonnée d'être la plus aimée, beaucoup ne me connaissent pas mais les valeurs que je défends sont des valeurs humaines, de partage, de solidarité, d'amour et d'amitié.

Agathe : le succès n'a rien changé chez toi ? Tu n'as pas eu la grosse tête !

 

Le succès Agathe, ce n'est pas ce que je recherche.

Je cherche à transmettre des valeurs, un hymne à l'amour et à la tolérance lorsque partout la rationalité prend le pouvoir, que le racisme et l'eugénisme explose, que tout est basé sur le profit matériel et le mercantilisme, je veux véhiculer par mon expérience et mon art, la Biophilie qui est l'amour des êtres vivants et la philocalie l'amour du Beau. Non pas le Beau esthétique, mais le beau éthique. Celui qui nous ramène à l'âme. Dans ce beau là il existe le mot générosité.

Agathe : l'eau est ton élément, le mien aussi... Pourtant elle est précieuse et gaspillée sans vergogne, cela te fait-il autant de mal qu'à moi ?

Notre esprit s'arrête toujours à nos frontières. Aujourd'hui il faut imaginer le monde dans sa globalisation. Nous n'avons pas à faire face à un problème National ou Européen, mais à un problème mondial. L'eau s'évapore peu à peu sous le réchauffement, les glaciers fondent, la grande barrière de corail blanchit attaquée par l'acidité de l'eau de mer et le réchauffement des eaux, la sélection naturelle s'adapte aux nouveaux climats.La diminution et la disparition de l'eau entraînent de cause à effet la disparition de l'humanité. C'est toute la biosphère qui est en danger si nous ne nous préoccupons pas de la gestion de cette merveilleuse et précieuse richesse. Mais qui dit gestion dit aussi escroqueries, guerres,exterminations profits et richesses, nous sommes biologiquement des prédateurs.

Il faut nous préparer à l'auto gestion de cette eau et transmettre les valeurs éducatives qui accompagnent le respect de l'environnement et des êtres avec qui nous partageons la biosphère. Nous faisons tous partie de la même chaîne. Nous sommes tous en interaction.

Agathe : tu enchaînes les conférences, les séances de dédicace, les projets littéraires et artistiques, ça marche plutôt bien, non ?

 

 

Je t'offre un scoop Agathe !

Que veut dire ça marche bien ?

Ce qui marche bien, c'est la richesse des échanges chaque fois renouvelés,

Les idées, les réponses que l?on peut apporter, les différences, les singularités.

Écrire, ce n'est pas un métier qui nourrit, Un auteur ne gagne que 10% sur un livre. C'est un don à partager et je le fais sur mes blog aussi bien dans l'interaction des commentaires que je trouve extraordinaires, mais aussi dans la gratuité des échanges et du partage.

 

Agathe : j'ai aimé ton nouveau blog la promenade des eaux vives, il est superbe... On s'y sent bien. Pourtant tu continues de t'occuper de ton premier blog et de suivre tes amis, ainsi que mes aventures... Bénéficies-tu de 24 heures par jour, comme nous ?...

- La Promenade des Eaux vives va bientôt sortir en recueil sous l'intitulé Femme de lumière.

- Samsarah ou la transmigration sortira en septembre/octobre aux Editions Thélès.

- Un nouveau Roman sur le Moyen Age est en cours d'écrit sortie en 2008.

- Et il y en a un autre sur la Chine dont vous avez tous pu lire des extraits dans le dernier trimestre 2006.

Dans Samsarah ou la transmigration, tous mes amis du Blog sont cités dans la page de remerciements, car c'est grâce à eux et sous leurs yeux que je suis devenue Écrivain.

 

Agathe : les vacances de Pâques approchent, je pense que tu vas être heureuse de les passer avec tes enfants, vas-tu faire un break ?

 

En fait je ne fais jamais de break, pendant les vacances, je délaisse les blogs pour me consacrer uniquement aux romans. Alors je disparais de vos écrans mais je suis quand même derrière le mien. Même si je pars, j'emmène mon ordinateur et s'il n'y a pas de liaison j'écris quand même. Je peux écrire dix à quinze pages dans une journée.

Agathe : merci d'avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions, je te souhaite de publier beaucoup d'autres livres, pour notre plus grand plaisir. Retrouvons nous tous sur ses blogs :

http://leseauxvives.blogspirit.com/

 

 http://lapromenadedeseauxvives.blogspirit.com/

Merci à toi Agathe

Claude Chatron-Colliet

 

Publié dans mamirene

Commenter cet article

Dominique Boudou 07/04/2007 17:51

Voilà une interview pleine d'humanité. Mais je croyais que c'était moi le plus gentil, pas Claude. Je m'ai trompé, comme disent les môminets.

Liza 04/04/2007 21:52

je confirme : Claude est une grande et belle âme ! J'ai toujours apprécié ses mots de soutien et d'encouragement !
A mon tour, je lui témoigne mon amitié et l'encourage à gâter ses lecteurs par un flot d'écrits.
 
Merci Irène merci Agathe pour ce bel interview ou cette belle interview ... comment dit-on ?
Bisous
 

La varlope 01/04/2007 10:11

Coucou Iréne je te souhaite une bonne journée en ce des rameaux  gros bisous André

enriqueta 31/03/2007 07:59

Cette interview m'a enthousiasmé. Merci.

mam.irene 31/03/2007 08:59

Merci à Claude, surtout.

lecracleur 31/03/2007 01:26

agathe sait elle jouer aux billes  en verre?

mam.irene 31/03/2007 08:58

elle a dû savoir dans son enfance, pourquoi ?