interview exclusive de Rose

Publié le par mam.irene

 

Agathe : Tu as été imaginée par Cassandrali (sur les conseils d'Enriqueta) à la suite d'une panne de courant… Peux-tu nous en dire plus sur l'idée qui a germé le 18 novembre et le 1er épisode publié le 30 novembre ?

 Rose : L’idée d’Enriqueta était très séduisante, c’était comme un défi mais ma créatrice ne savait pas si elle serait « capable » de le relever, surtout par manque de temps, d’assurance et d’idées pour rédiger une histoire... Puis, petit à petit, à force d’élaborer des scénarii divers et variés une idée a germée dans son esprit, des situations, des personnages lui sont venus à l’esprit… le fils conducteur nécessaire à la rédaction de cette nouvelle a été trouvé. Le début était tramé, la fin ou plutôt le dénouement ébauché, il ne restait plus que « l’entre deux » à imaginer et à écrire, le plus dur d’autant qu’il se doit d’être plausible.

 

Agathe : On découvre un enfant angoissé par la disparition de sa maman qui se retrouve chez toi. Comment as-tu imaginé ce petit enfant perdu, n'est-ce pas la plus grande terreur d'un gamin ?

 

Rose : En fait, je pensais être chez moi au début, mais l’histoire étant c’est moi qui me retrouve dans sa maison… Mikolaj, est chez lui et ne comprend pas ce que je fais dans la chambre de ses parents. Il est terrorisé d’autant qu’il sait qu’il se trouve à une période de l’histoire terrifiante et qu’il peut lui arriver n’importe quoi du jour au lendemain. Maintenant pour répondre à ta question, je pense qu’il doit être effrayant pour un jeune garçon de perde sa mère, celle qui est là pour le rassurer lorsqu’il a mal quelque part, lorsqu’il a peur. Celle qui est là pour le nourrir, le choyer, l’aider. Il perd tous ses repères et surtout quels moyens a-t-il de la retrouver… En dehors de s’asseoir, de pleurer et d’attendre que quelqu’un lui vienne en aide.

 

Agathe : Que ressens-tu en constatant ton déplacement dans le temps et l'espace ? (Tient, je connais bien ça...)

 

Rose : Le choc devrait être terrible car comment peut-on de façon cartésienne expliquer ce déplacement en un clic de doigt ? Rose prend beaucoup sur elle et ne se laisse pas envahir par ses craintes ; elle ne veut pas inquiéter Mikolaj d’avantage. Au fur et à mesure de l’histoire, elle apprend qu’elle se trouve dans le passé, puis en Pologne, c’est affolant mais elle s’attache plus à aider Mikolaj, qu’à elle-même… Elle pense aussi que sa mission est aider ce jeune garçon et qu’une fois accomplie, elle repartira dans sa vie de tous les jours.

Tu sais ce qu’il en est, n’est-ce pas Agathe ?

 Agathe : Bien évidement, je connais un peu, je suis maman aussi.Tu as choisi la période de 1939 en Pologne, es-tu passionnée d'histoire de France ?

Rose : Oui d’une manière générale, l’histoire est un domaine que j’affectionne ; je regrette d’ailleurs de ne pas y consacrer plus de temps. Cette période plus particulièrement car elle touche de près des membres de ma famille, mon grand-père qui a été prisonnier de guerre en Allemagne, mon père qui a fuit son pays… Des choses effroyables s’y sont produites – bien sûr comme dans toutes les guerres – mais je crains que les années défilant tout cela ne soit trop relativisé.

 

Agathe : Rose et Aleksandra ne font qu'une... Es-tu la reine du suspens ?

 Rose : Non la Reine du suspens c’est Agatha Christie… (LOL) Mais il est vrai que je laisse volontairement planer le suspens pour ne pas dévoiler le dénouement de cette histoire.

Agathe : Tout le monde voudrait vite connaître la suite et la fin, cela te met-il la pression ?

 

Rose : Plus ou moins ; je ne veux pas trop tarder la publication entre deux épisodes, j’essaye de faire une publication au moins toutes les quinzaines, mais d’un autre côté, je n’ai pas toujours les disponibilités pour l’écrire - la course après le temps ! Mon plaisir d’écrire ne doit pas empiéter sur ma vie de famille, c’est un principe que je tiens à respecter. J’ai pris un peu de retard ces derniers jours mais un prochain épisode ne devrait pas tarder.

 

Agathe : Tu as moins de commentaires, penses-tu que cela a une explication avec le transfuge de nombreux blogs et le ras le bol devant la difficulté à poster des com sur Typepad ?

 

Rose : Les difficultés à poster des com via Typepad sont vraiment très contraignantes et rebutantes à la longue, mais je ne pense pas qu’ils soient une explication ; je pencherai plutôt sur le fait qu’une histoire prise en court de route est difficile à rattraper, d’autant que les épisodes sont longs.

 

Agathe : Cassandrali est une de mes fidèles lectrices, quels autres personnages de blog, aime-t-elle également ?

 

Rose :J’avoue Agathe, je te fais des infidélités ;-)) J’aime beaucoup le personnage de Charlotte dans « La petite échoppe », que ta créatrice m’a fait découvrir chez Domelimelo, ainsi que les aventures du « Roman de la Cigale » chez Cinderela que je découvre petit à petit. J’ai adoré le personnage de la « La vieille dame de Saint Cassien » chez Enriqueta et je me suis promise de lire l’histoire « Moi, Nicolas Boytier » - Mais le temps, toujours le temps me manque ! Agathe ne pourrait-elle pas faire quelque chose pour moi ???

Avant de te quitter, je souhaitais te dire que ce principe des interviews que tu réalises permet de découvrir des personnages, des blogs, nous donnant ainsi envie de les visiter. Alors, merci de le faire Agathe et merci à la créatrice, Irène.

 

Voilà pour ce qui est de mes réponses - si tu en as la possibilité fais les liens vers Domelimelo, Cinderela et Enriqueta, ça permettra à tes lecteurs d'aller les découvrir... Merci pour eux.

Agathe : ainsi prend fin l'interview exclusive de Rose, le personnage de la nouvelle écrite par Cassandrali. Non, Rose, tu ne me fais pas d'infidèlités en allant lire d'autres nouvelles, surtout celles-ci que j'adore. J'ai réalisé l'interview de Cindy et d'Enriqueta, celle de Dom est en discution. Je te remercie et te souhaite longue vie dans notre blogosphère.

Retrouvez Rose ici : http://devantmoi.canalblog.com/archives/2007/03/22/4391321.html

Publié dans interview

Commenter cet article

Malo 20/03/2007 17:45

bien sur que j'accepte un interview !!!mon 1er interview d'ailleur HIHIMALO

mam.irene 20/03/2007 18:40

je t'enverrai les questions par mail, demain.

mario 20/03/2007 16:33

je viens de lire ta nouvelle et elle est vraiment pleine de suspens. @ bientôt

mam.irene 20/03/2007 18:39

elle a du talent Cassandrali