Les mondes parallèles 1ère partie

Publié le par mam.irene

Agathe, pour placer son héritage, vient sur un coup de coeur irresistible, d'acheter une jolie petite maison à rénover à la campagne.

Cette maison sera parfaite pour lui permettre de passer ses week-end ainsi que ses vacances et à s'adonner à son hobby préféré, les balades dans la fôret et la découverte de la faune et la flore.

Bien évidement des travaux seront nécessaires, mais elle pouvait aprés la réalisation de menus travaux de peinture et de papiers peints,dès maintenant aménager la cuisine ainsi qu'une chambre.

Aujourd'hui, elle déménagea quelques meubles qui se trouvaient dans le petit pavillon de sa tante. La cuisine fut vite fonctionnelle et agréable et sa chambre confortable...

Ayant quelques heures devant elle, Agathe se rendit dans la chambre de la précédente propriétaire, madame Ernestine Manginier. Elle ressentit dans cet espace un trouble qui aurait fait fuir,une autre qu'elle . Il faut dire que plus rien ne pouvait effrayer Agathe depuis les aventures qu'elle avait vécues il y a environ un an et qui l'avait conduite à se battre avec une créature démoniaque, aprés plusieurs aller et retour dans un étrange passé. (cf ; le mystère de la petite église dans la forêt.)

Que la vie était morne depuis, c'est cette seule raison qui a conduit Agathe à se lancer dans ce vaste chantier de rénovation. Elle ne supportait plus la routine et le train-train quotidien...

Entrant donc dans cette pièce, presque vide (meublée uniquement d'une chaise, sans doute oubliée là) elle ressentit des frissons désagréables.

- Toujours là Ernestine ? Ne t'inquiéte pas, j'aime les fantômes, on va bien s'entendre toutes les deux...

A peine avait-elle formulé cette petite plaisanterie qu'un événement se produisit : l' ampoule qui pendait au bout d'un fil, au centre de la pièce s'alluma et s'éteignit plusieurs fois... Incrédule Agathe vérifia que tout fonctionnait et ne remarqua rien d'anormal...

- Bah, sans doute un faux contact, pensa-t-elle pour se rassurer, je ferai venir un électricien...

Elle essaya de visualiser la scène qui s'était produite dans ces lieux, 20 ans plus tôt. Ernestine s'était allongée dans son lit, dans l'angle de la chambre, comme le laissait supposer les interrupteurs de l'applique murale et la prise de la lampe de chevet. Pourquoi s'était-elle couchée avec une cigarette ?

Personne ne pouvait l'expliquer, la vieille dame étant plutôt prudente d'habitude...

Toujours est-il que quand un voisin s'est inquiété en voyant une fumée suspecte il était trop tard, Ernestine avait succombé aux vapeurs toxiques et le lit avait commencé à se consumer...

Le papier de la pièce était noirci ainsi que le plafond, et le panneau de bois au fond de la pièce était brûlé par endroit.

- Pourquoi les héritiers n'ont-ils pas entrepris de travaux, avant de mettre la maison en vente, se demanda-t-elle, ils en aurait tiré un meilleur prix et ils auraient sans doute vendu la maison plus rapidement...

Comme pour lui répondre, l' ampoule s'alluma, excédée, Agathe entreprit de la dévisser...

Ensuite, elle s'intalla sur la chaise pour mieux réfléchir à ce qu'elle allait entreprendre dans cette pièce. Comme pour souligner cet acte sacrilège, les deux battants des fenêtres s'ouvrirent d'un coup, sans qu'aucun vent ne souffla dehors...

Agathe la referma et fut tentée de sortir de cette maison et de ne plus jamais y revenir, mais elle se raisonna. Elle n'avait quand même pas investit tout son héritage pour fuir une maison hantée...

- On va cohabiter Ernestine, que tu le veuilles ou non et cette pièce fera une très jolie salle de séjour, avec cette vieille cheminée, j' imagine l'hiver au coin du feu...

A cet instant, il lui sembla que ses yeux lui jouaient un mauvais tour, l'image troublée d'une vieille dame minuscule se forma adossée au mur de la cheminée, bras ballants, comme une poupée de chiffon. Elle ferma les yeux, secoua sa tête,rouvrit vivement ses paupières, et ne vit cette fois-ci plus rien d'anormal, seulement une cheminée noircie à rénover.

La nuit promettait d'être mouvementée pensa Agathe en refermant la porte de la pièce...

 

Publié dans Les mondes parallèles

Commenter cet article

la varlope 09/03/2007 11:17

Coucou Irène Effectivement cette porte fait son poids « environ 80Kg » le Chêne a une forte densité et pèse beaucoup !!!! je te souhaite une très bonne journée je t’embrasse fort Amitiés André

mario 09/03/2007 10:48

J'aime bien cette aventure, c'est plus clair découpé ainsi en plusieurs parties, car sur ton blog, épisode par épisode, cette histoire a été celle que j'ai eu le plus de mal à suivre, je vais la relire avec plaisir.